Arts & Traditions Populaires de Marmande

Vendredi 10 mai à 21h En première au cinéma Le Plaza. Entrée 3.5 €. Réservations possibles aux caisses du cinéma à partir du 29 avril. 

Image1 Copie 2Je suis bilingue … patois ! est un documentaire fiction de 52 minutes.

Le documentaire traite du bilinguisme précoce mis en place dans certaines écoles maternelles et primaires. En l’occurrence, ici à l’école maternelle et primaire de Cocumont (47) où la langue occitane est utilisée par les enfants à 50 % de leur temps d’enseignement. Une option choisie pour la moitié de l’effectif de l’école par des parents qui permettent ainsi à leur enfant de retrouver la langue des racines tout en bénéficiant de l’apport mental et reconnu des bienfaits du bilinguisme précoce.

La fiction, c’est la petite histoire qui tout au long de ce film souligne la tendresse d’un grand-père pour son petit-fils scolarisé dans l’une de ces sections bilingues français/occitan. Lui, le Papet pour qui cet occitan n’était qu’un patois qu’il a reçu en héritage et Mathis, son petit-fils, découvrant que ce « patois » était interdit dans l’école d’autrefois. Une histoire, enveloppée dans les vignes et les bois de nos coteaux, où le Papet apprendra la noblesse de son « patois » et reconnaîtra les bienfaits de ce bilinguisme précoce favorable à la scolarité de son petit.  

Ce docu-fiction, à part égale en français et en occitan, est bien entendu sous-titré pour les dialogues en occitan.

Un film entièrement joué par des bénévoles, pour la reconnaissance de la langue occitane.

Tourné à COCUMONT (Lot-et-Garonne)

 JE SUIS BILINGUE ... PATOIS ! La bande annonce 

Dimanche 5 mai au cinéma l'Odyssée et à la halle de la mairie à Casteljaloux

lgb120x160ld14h30 initiation aux danses avec les animateurs et les musiciens d'ATP,

16h projection du film au cinéma,

17h30 bal sous la halle de la mairie avec les muciens d'ATP.

C'est l'histoire d'un bal. D'un grand bal. Chaque été, plus de deux mille personnes affluent de toute l’Europe dans un coin de campagne française. Pendant 7 jours et 8 nuits, ils dansent encore et encore, perdent la notion du temps, bravent leurs fatigues et leurs corps. Ça tourne, ça rit, ça virevolte, ça pleure, ça chante. Et la vie pulse.

Laetitia Carton transforme un docu sur les danses folkloriques en grand film populaire habité par l’époque. 

« Le cinéma est une allégorie de nos vies, et nos vies sont elles-mêmes du cinéma », nous dit Laetitia Carton dans l’entretien qu’elle nous a accordé. C’est exactement le sentiment qui nous habitait quand on a découvert Le Grand Bal à Cannes. Tout à coup, des préoccupations qui semblaient à l’opposé des nôtres – quoi de plus éloigné du glamour de la Croisette que les danses traditionnelles ? – devenaient des métaphores actives de nos expériences festivalières – la quête de l’air du temps, l’addiction à l’extase, la ritualité et l’épuisement. En le revoyant au calme, on ne peut qu’admirer sa capacité d’infiltration, qui élève ce documentaire sur Le Grand Bal de l’Europe (un festival de danse qui se tient à Gennetines depuis presque trente ans) à l’état de grand film populaire à portée universelle. Une charge sensorielle, poétique et philosophique (la voix off de l’auteure, fil rouge nouant le personnel au collectif, la passion à la pensée) qui invente des manières inédites de filmer les corps en mouvement, portée par une caméra fluide et apparemment invisible, aussi à l’aise au cœur de l’action que dans les zones transitoires où les langues se délient et les impensés se dévoilent. Le rapport intime que Laetitia Carton entretient avec le bal lui permet d’en faire matière à cinéma, et son cinéma fait à son tour entrer le bal dans nos vies. Ces gens qui tournent du point du jour au bout de la nuit, c’est nous, cinéphiles de toutes confessions, toujours à la recherche d’émotions fortes et d’élévation spirituelle. On peut faire nôtre cette autre certitude de la réalisatrice : « il existe un autre monde et il est déjà contenu dans celui-ci. »

Date de sortie : 31 octobre 2018 ; durée : 89 mn ; Réalisation Laetitia Carton ;Distributeur : Pyramide films ; Sélectionné au festival de Cannes 2018 ; Tarif : 4.5 €

Bande annonce :   https://www.bing.com/videos/search?q=le+grand+bal&&view=detail&mid=75AAFF911B455345A6DE75AAFF911B455345A6DE&&FORM=VRDGAR

Jeudi 25 avril  à 20h30 veillée à l'Ostau Marmandés. 

Monsieur Stéphane Capot,  Directeur des archives départementales, vous relatera la fantastique histoire de ce fruit qui a marqué profondément l'histoire et l'économie de notre territoire. C'est tout d'abord une invitation à un voyage à travers le monde car le prunier est un arbre qui est originaire de l’Orient. Présent dans l’Agenais et le Bas-Quercy dès l’Antiquité, le prunier s’est très bien acclimaté dans notre région. Surtout la variété qui donne le pruneau d’Agen et qui est le fruit d’un mariage réalisé entre des pruniers locaux et une espèce introduite en Agenais au Moyen âge, au retour des Croisades. Une greffe de génie qui a pris et qui était promise à un bel avenir ! Dès le XVIIe siècle, le pruneau d’Agen, avec ses qualités nutritives et sa bonne conservation lors des longs voyages, acquiert une renommée internationale et s’exporte.  Laissez-vous tenter par l’histoire de l’odyssée du pruneau d’Agen !

Entrée libre.

Calendrier

Avril 2019
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5

Bals et animations

27 Avr 2019
21:00 - 23:59
Bal à Noaillan 33
05 Mai 2019
14:30 - 19:00
"Le grand bal" à Casteljaloux

A venir

20 Avr 2019
10:30 - 12:00
Café occitan
20 Avr 2019
14:00 - 17:00
Initiation tricot
23 Avr 2019
20:30 - 22:00
Danses Marmande
25 Avr 2019
20:30 - 22:00
L'odyssée du pruneau d'Agen contée
26 Avr 2019
16:00 - 18:00
Atelier théâtre
30 Avr 2019
18:00 - 20:00
Cours occitan
02 Mai 2019
18:30 - 20:00
Chants occitans
03 Mai 2019
16:00 - 18:00
Atelier théâtre
04 Mai 2019
10:30 - 12:00
Café occitan
07 Mai 2019
18:00 - 20:00
Cours occitan